Profil d'espèce

Rorqual bleu

Nom scientifique : Balaenoptera musculus
Taxonomie : Mammifères
Répartition du COSEPAC : Océan Pacifique, Océan Atlantique
Date de l’évaluation et le changement de statut: mai 2002
Statut du COSEPAC : Non active
Critères d'évaluation du COSEPAC:
Justification de la désignation du COSEPAC:
Historique du statut du COSEPAC: L'espèce a été considérée comme une unité et a été désignée « préoccupante » en avril 1983. En mai 2002, l'espèce a été divisée en deux populations : rorqual bleu (population de l'Atlantique) et rorqual bleu (population du Pacifique). La population de l'Atlantique et celle du Pacifique ont été désignées « en voie de disparition » en mai 2002. La désignation initiale pour le rorqual bleu à été désactivée.
Statut de la LEP : Annexe 3, Préoccupante   (Les dispositions de l'Annexe 1 de la LEP ne s'appliquent pas)
Date d’inscription (AAAA-MM-JJ):

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Espèces apparentées

Espèce Statut
COSEPAC
Statut
sous la
LEP
Rorqual bleu ( Population de l'Atlantique ) En voie de disparition En voie de disparition
Rorqual bleu ( Population du Pacifique ) En voie de disparition En voie de disparition

Liens rapides : | Photo | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Rorqual bleu

Rorqual bleu Photo 1

Haut de la page

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

1 enregistrement(s) trouvé(s).

Permis et accords connexes

  • Raison pour l'émission du permis(#DFO-MAR-2009-022), en vertu de l'article 73 de la LEP (2009-06-26)

    1) Observation par transects Le navire parcourra des transects qui seront déterminés au début de chaque journée d'observation. Les opérations d'observation seront consignées toutes les 10 minutes. Tous les mammifères marins, les reptiles et les grands poissons pélagiques observés seront répertoriés. Les observations seront faites depuis la proue du navire. Si des baleines noires sont repérées, le navire s'écartera du transect afin de les photographier. On n'approchera de chaque baleine qu'à une distance suffisante pour pouvoir en discerner les caractères distinctifs à l'aide d'un téléobjectif (rarement à moins de 200 m). 2) Étude de l'aire de répartition des proies et relevés océanographiques Durant le parcours le long des transects, on remorquera des « poissons » équipés soit de compteurs de plancton optiques, soit de transducteurs de 120 kHz. Cette opération permettra d'échantillonner de façon continue l'aire de répartition des proies de la baleine noire et d'y relever les conditions hydrographiques. Les prélèvements de zooplancton seront effectués à des stations de relevés hydrographiques et d'échantillonnage de zooplancton, à l'aide du système BIONESS. Ce dispositif permet l'échantillonnage à différentes profondeurs, à l'aide de filets de 1 m de largeur. On pourra ainsi évaluer les concentrations de plancton jusqu'à 10 profondeurs différentes en un même lieu. Le dispositif BIONESS comprend aussi des instruments permettant de mesurer la température et la salinité. On relèvera les caractéristiques de la masse d'eau à l'aide d'un système Seabird SBE 25 CTD dans d'autres stations hydrographiques.
Date de modification :